Modalités d’admission

Centre de Formation d’Assistant de Régulation Médicale

 

Les voies d’accès possibles : 

  •  Formation initiale dont la formation par apprentissage
  • Formation professionnelle continue, 
  • Validation des acquis de l’expérience professionnelle

Les conditions d’entrée en formation

La formation est ouverte aux candidats âgées de 18 ans au moins au 31 décembre de l’année d’entrée en formation. A l’exception de la voie par l’apprentissage, aucune limite d’âge n’est prévue.

Peuvent être admis à effectuer la formation conduisant à la délivrance du diplôme d’assistant de régulation médicale les ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen, titulaires du baccalauréat ou d’une attestation d’équivalence, ou d’un titre ou diplôme de niveau 4, ou justifiant de trois ans d’expérience professionnelle à temps plein.

La sélection des candidats en formation initiale et en formation professionnelle continue réalisée par le centre de formation agréé est effectuée sur la base d’un dossier et d’un entretien**, individuel ou collectif, permettant d’apprécier la motivation et les aptitudes des candidats.

** : Dans le contexte exceptionnel de mobilisation nationale pour protéger aux mieux l’ensemble de la population et éviter les rassemblements et les déplacements propices à la propagation de l’épidémie de covid-19, pour l’année 2020 uniquement, l’entretien prévu est supprimé. La sélection est effectuée par le seul examen du dossier.

Pour la sélection des candidats en formation initiale et en formation professionnelle continue, ces derniers doivent remettre au centre de formation un dossier composé des pièces suivantes : 

  • Copie du diplôme du baccalauréat ou attestation d’équivalence ou autre diplôme de niveau 4
  • Copie d’une pièce d’identité en cours de validité
  • Lettre de motivation
  • Curriculum vitae
  • Extrait du casier judiciaire : bulletin n° 3
  • Pour les candidats non titulaires du baccalauréat ou d’une attestation d’équivalence, d’un diplôme ou titre de niveau 4, une attestation de cotisation au régime français au titre d’une activité professionnelle d’une durée de trois ans minimum à temps plein
  • Pour les candidats ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen, autre que la France, une attestation de niveau de langue française C2 et une copie de leur diplôme ou titre le plus élevé traduit en français par un traducteur agréé auprès des tribunaux français

Les dispenses de formation :

Sous réserve d’être admis à suivre la formation, les dispenses de suivi et de validation de certains enseignements théoriques ou pratiques sont accordées aux candidats suivants : 

  • Les personnes titulaires d’un diplôme, certificat ou autre titre permettant l’exercice d’une des professions visées au livre III de la 4ème partie du code de santé publique (auxiliaires médicaux, AS, AP, ambulancier)
  • Les personnes titulaires d’un diplôme ou certificat mentionné aux articles D. 451-88 et D. 451-92 du code de l’action sociale et des familles (AES, AMP, AVS, aide à domicile, mention complémentaire)
  • Les assistants médico-administratifs appartenant à la branche secrétariat médical et les adjoints des cadres hospitaliers de la fonction publique hospitalière 

Les modalités d’octroi et le contenu des dispenses sont définis par un arrêté du ministère chargé de la santé.

Mesure transitoire importante : 

 Les personnes occupant un emploi de PARM ou d’assistant de régulation médicale ou faisant fonction d’assistant de régulation médicale à la date de la publication de l’arrêté, soit au 21 juillet 2019, dans un centre de réception et de régulation des appels d’un SAMU, réalisent un entretien de positionnement de leurs compétences au sein de leur établissement de santé, en vue de l’obtention de ce diplôme dans les conditions prévues à l’article 29.

Un parcours individualisé de formation est défini si nécessaire pour l’acquisition des compétences à développer.

Le départ en formation est organisé avant le 31 décembre 2026, en tenant compte de la continuité de service de la structure d’emploi, et chaque année, à compter du 1er janvier 2020, pour au moins 20 % de l’effectif, en activité et non titulaire du diplôme d’assistant de régulation médicale.