Email - Docs - E-formation - CDE
Espace Numérique de Travail
Instituts et Ecoles
CHU Rennes Region Bretagne

Profession : Sages-Femme

Une profession médicale

La profession de sage-femme, une des plus ancienne qui soit, est aussi une des plus méconnue du public.

Il s’agit d’une profession médicale.

La/Le sage-femme a le droit de prescrire

(médicaments, vaccins, examens complémentaires)

La/Le sage-femme assure notamment :

Avant la naissance

- Le diagnostic et la déclaration de grossesse.
- Les consultations de suivi de la grossesse normale.
- Elle/Il réalise les examens cliniques et prescrit les examens para-cliniques nécessaires au bon déroulement de la grossesse (analyses biologiques, médicaments et échographies qu’elle/il peut pratiquer).
- Elle/Il assure des actions de prévention (hygiène et diététique).
- Elle/Il anime les cours de préparation à la naissance (yoga, piscine, sophrologie, haptonomie…).
- La/Le sage-femme assure le suivi des grossesses pathologiques en cabinet ou au domicile sur prescription.

A la naissance

- Elle/Il pose le diagnostic de travail et a toutes compétences dans le suivi du travail normal.
- Elle/Il pratique l’accouchement normal
- Elle/Il pratique la réanimation du nouveau-né si besoin.
- En cas de pathologie, elle/il exerce en collaboration avec le médecin obstétricien, l’anesthésiste et le pédiatre.

Après la naissance

- Elle/Il surveille, conseille, accompagne la mère, le couple et l’enfant.
- Elle/Il prescrit des thérapeutiques (médicaments, vaccins) et les examents complémentaires pour le bon déroulement des suites de couches.
- Elle/Il prescrit la contraception après l’accouchement (pilule, implant sous-cutané, stérilet, anneau vaginal…) et après les intérruptions de grossesse.
- Elle/Il prescrit et pratique la rééducation uro-gynécologique


Comme les autres professions médicales, les sages-femmes relèvent d’un CODE DE DEONTOLOGIE et doivent justifier, pour pouvoir exercer, de leur inscription au tableau de l’ordre du CONSEIL DE L’ORDRE DES SAGES-FEMMES.

Les modes d’exercice

- Sages-femmes salariées (Hôpitaux publics ou privés),
- Sages-femmes libérales,
- Sages-femmes territoriales (PMI).

Spécialisations

- Carrière de recherche,
- Diplômes universitaires (allaitement, échographie, obstétricale,…),
- sage-femme cadre, sage-femme cadre enseignante.

Comment devenir Sage-femme ?

Avoir validé, au même titre que les étudiants en médecine et en chirurgie dentaire,
1ère ANNEE DE MEDECINE (PCEM1)

Après cette première année de sélection
4 ANS D’ETUDES EN ECOLE DE SAGES-FEMMES où les étudiants alternent cours, travaux dirigés, travaux pratiques et stages.

Le programme d’enseignement théorique comprend :
- des matières fondamentales (anatomie, physiologie, pathologie, micribiologie, pharmacologie, - anesthésie réanimation)
- de l’obstétrique
- de la pédiatrie
- de la gynécologie
- Préparation à la naissance
- Echographie
- Sciences humaines (psychologie, sociologie, éthique, psychosociologie de la famille)
- Psychiatrie, sexologie
- Santé publique
- Recherche et informatique

Au terme de ces 5 années et après avoir validé des épreuves écrites, cliniques et la soutenance d’un mémoire, l’étudiant se voit remettre :

Diplôme d’Etat de Sage-Femme
Délivré par la faculté de médecine

Historique

Depuis l’antiquité : les femmes qui entourent la naissance sont présentes.

Moyen-Age et Renaissance :
Avant la création de la profession : les matrones (« nommées » par les prêtres, elles s’assurent le respect de la religion et n’ont pas de compétences réèlles en obstétrique. Il y a beaucoup de mortalité périnatale (mère et nouveau-nés)).

Dès le 17ème Siècle :
- Mme DE LA CHAPELLE : fait le tour de France pour enseigner aux matrones avec un mannequin et un manuel.
1660 : reconnaissance de la communauté des sages-femmes. L’enseignement s’organise. Grande évolution du programme (obstétrical et médical).
- Mme BOURSIER DU COUDRAY (sage-femme) : elle formera 3000 matrones et chirurgiens en 25 ans et deviendra le premier pédagogue de l’obstétrique.
- 1806 : Napoléon crée la « chair d’obstétrique » première spécialité médicale. Le 1er titulaire est BAUDELOQUE qui formera médecins et sages-femmes.
- Entre 1807 et 1892 : la formation passe de 6 mois à 2 ans.

XIXème Siècle :
Différence entre obstétricien homme (qui pratique en plus la césarienne, les forceps) et les sages-femmes (qui exercent à domicile, l’hôpital étant un lieu insalubre où la mortalité est très importante)

L’évolution de la profession :
Depuis Mme BOURSIER DU COUDRAY, l’enseignement des sages-femmesn’a cessé de se perfectionner et de s’adapter à l’évolution des connaissances médicales.

1917 : 2 ans d’études (1an de soins généraux et 1 an pour l’obstétrique et la puériculture)
1943 : 3 ans d’études (1 an en commun avec les infirmières (soins généraux et base de la médecine) 2 ans pour l’obstétrique, la gynécologie et la pédiatrie).
1973 : Indépendance des études de sages-femmes
1982 : La profession est ouverte aux hommes
1983 : Baccalauréat obligatoire
1986 : 4 ans d’études + mémoire de fin d’études
2002 : pour accéder à la formation des sage-femme, les étudiants sont recrutés à l’issu du concours de PCEM1 au même titre que les médecins et les chirurgiens dentistes.

Pour plus d’informations

Le site des étudiants sages-femmes de Rennes :
http://aesfr-rennes.info

Le site du Conseil de l’ordre des sages-femmes de Rennes :
www.ordre-sages-femmes.fr

Le site de la maternité du CHU de Rennes :
http://maternite.chu-rennes.fr

 

Plaquette d’information sur le métier et les études de sages-femmes réalisée par

l’association des Etudiants Sages-Femmes de Rennes

© Instituts de formation du CHU de Rennes -Plan du site -Informations légales